Baladodiffusion M2 numéro 19. Conversation avec Michel Cartier, dernière partie.

«C’est la montée d’une nouvelle écriture qui d’ici 5 ans va tout changer»

5-crises

Dans le précédent épisode de la balado M2, Michel Cartier, professeur à la retraite et observateur des impacts des nouveaux outils, nous parlait des soubresauts d’une civilisation en mutation causés par les impacts du numérique. Il nous promettait à plusieurs reprises de parler de ce qu’il nommait «les jeunes et la nouvelle écriture»…

Je vous présente la deuxième et dernière partie où il raconte comment il voit les impacts présents et à venir sur la société et sur la génération montante.

Le terme littératie recouvre « l’ensemble des connaissances en lecture et en écriture permettant à une personne d’être fonctionnelle en société ». Étendu au numérique il inclut tout type de compétences communicationnelles qui permet à un citoyen de fonctionner dans une société en réseau.

Je me doute bien que vous aimeriez entendre ce qu’il a à nous dire…

Michel Cartier (2/2) : la nouvelle littératie (32 min.)

Pour télécharger (58 Mo)
(pour s’abonner sur iTunes ou XML)

Une écriture nouvelle, et tout peut changer

Michel Cartier nous rappelle comment les nouveaux outils ont réussi à émanciper une grande partie de la population et, en même temps, ont réussi à la faire basculer dans une société où une nouvelle forme d’écriture viendra défier les pouvoirs d’hier d’ici quelques années.

La littératie change selon les époques. Le grand-père de M. Cartier ne savait pas lire ni écrire. Le père de M. Cartier était imprimeur, et M. Cartier lui-même a dirigé un laboratoire de télématique : c’est là 3 générations et 3 littératies différentes (même si on peut dire que pour la première, par manque d’alphabétisation, c’est plutôt un manque de littératie). Aujourd’hui, nous dit Michel Cartier, la nouvelle génération développe une culture qu’il voit comme très différente des précédentes.

Il prépare un livre sur les impacts du numérique au 21e siècle qui sortira bientôt en français et en anglais. Vous pourrez retrouver ses pensées dans la nouvelle version de son site web 21siecle.com qui sera mis à jour à l’automne.

[Mise à jour: j’ai réussi à faire tenir l’entretien en 2 épisodes au lieu de 3, comme je le pensais au début. Vous accéderez au précédent épisode ici: Michel Cartier (1/2) : La tempête parfaite]

Qu’est-ce que M2?

M2, c’est pour mutation numérique au carré. Dans cette baladodiffusion je partage des conversations avec des gens d’ici qui pensent le numérique. C’est un pont entre les savoirs des réseaux numériques, des universités, des médias et de la politique.

Abonnez-vous sur iTunes ou directement sur le fil XML (feedburner) de l’émission.

Pour accéder à tous les billets qui concernent la balado M2, cliquer ici

À propos de la technique: À propos des niveaux sonores plus ou moins égaux dans mes précédents épisodes, je peux dire que je m’améliore. Christian Aubry m’a amicalement pointé vers un gratuitiel Levelator qui me simplifie la tâche. Je ne sais pas encore si je l’utilise correctement, mais c’est déjà un pas dans la bonne direction.

levelator

Si vous voulez m’encourager, n’hésitez pas à me laisser des commentaires ci-dessous ou sur Twitter.

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

6 réponses à “Conversation avec Michel Cartier (2/2): la nouvelle littératie” Subscribe

  1. Jean-Francois Poulin 1 août 2014 à 10:42 #

    iiiiik beaucoup trop court.. cerveau vide veut plus de données…!!

  2. MJ Caya 1 août 2014 à 15:35 #

    Il faut que tout le monde écoute ces deux segments… Merci Martin! À quand le troisième?

    • Martin Lessard 1 août 2014 à 15:53 #

      @Marie-Josée, pour cet entretien que j’ai fait au début du mois, j’ai réussi à casé ça en 2 parties (et non 3 comme prévu initialement). Il n’y aura pas de 3e partie.

      Si tu es en manque, il y a le balado que j’ai fait l’an passé sur la « rupture numérique » avec lui que tu peux trouver ici: http://www.zeroseconde.com/2013/07/m2-4-la-rupture-numerique-avec-m-cartier/
      Elle est structurée très différemment et je l’avais fait avec Martin Girard.

      Et pour te rassurer, on a prévu se revoir à l’automne, Michel Cartier et moi, pour un autre segment, mais sur l’économie numérique cette fois.

  3. Christian Aubry 5 août 2014 à 12:10 #

    Très très bien, le niveau sonore. On se croirait presque à Radio Canada! 😉 Ce qui me laisse perplexe en revanche, c’est le changement de sexe de « Michele » Cartier dans le commentaire précédent. Je vais essayer de te trouver un réviseur de prénoms open-source, cela doit sûrement exister 😉

Trackbacks/Pingbacks

  1. Geoffroi Garon. | Forum des idées pour le Québec – Vivre l’innovation (et l’économie numérique) - 14 septembre 2014

    […] Conversation avec Michel Cartier (2/2): la nouvelle littératie (podcast) […]

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]