Le tournant

D ans L’Être et l’écran, Stéphane Vial dit que ce qu’il y a de nouveau, c’est la «renégociation de l’acte de perception». Nous percevons autrement le monde. De nouvelles «structures techniques de la perception», qui découlent de la présente révolution numérique, lui font dire qu’il n’y a une «révolution phénoménologique» en cours. Et ce n’est pas la première.

Les nouveaux appareils numériques, tels que les tablettes, les smartphones ou les ordinateurs toujours plus puissants, influencent grandement la manière dont le monde d’aujourd’hui nous apparaît.

Je décrivais, il y a dix ans, dans les 6 cultures du numérique issues d’Internet, les vagues successives de changements, dans le réseau Internet, qui ont façonnés la société d’aujourd’hui. 

Je vois maintenant une 7e  culture qui émerge. Elle chevauche des notions comme le «big data», «la mesure de soi», «la surveillance», « les objets connectés » et «l’intelligence artificielle». Elle induit plus que jamais une «réification du monde». Tout devient «chose» sur son passage

En fait, elle vise à «automatiser» le monde.

Le passage à l’objet

Le numérique «chosifie» tout , y compris l’homme, qui ne serait qu’un « document comme les autres », selon l’idée «séminale» d’Olivier Ertzscheid. Si ça se mesure, ça peut devenir une «chose». Ertzscheid parle plutôt de document.

«Il devient nécessaire de questionner le processus qui après avoir ouvert l’indexation à la marchandisation, après l’avoir parée de vertus «sociales », place aujourd’hui l’homme au centre même du cycle documentaire, non plus comme sujet acteur, mais comme un objet documentaire parmi d’autres.» –Olivier Ertzscheid, L’homme, un document comme les autres (Hermès, 2009)

De l’ordre du nanométrique jusqu’à l’échelle des villes, tout devient un objet «documentable» et connecté — pourvu que l’on arrive à le mesurer (à le rendre «lisible»).

La surabondance de l’information est un problème pour nous, humain, mais pas nécessairement pour la machine. Si la machine nous a aidés jusqu’ici à gérer les données (les datas), elle gère maintenant les informations et prétend bientôt générer de la connaissance.

Dans Too big to know, David Weinberger dit que la forme de la connaissance proposée par le web diffère de celle proposée par le livre.

Alors que le livre est «borné par ses deux couvertures forçant une sélection» de ce qui y entre versus ce qui n’y entre pas, le web est, lui, sans fin et inclus tout et son contraire.

C’est «trop gros»: «On ne s’accorde plus sur les données à sélectionner, ni sur la façon d’en interpréter leur mise en contexte». 2016 a été une annus horribilus de ce côté au Royaume de Trumpland.

Une intelligence bien artificielle

Voilà venir la promesse d’une technologie comme adjuvant capable de nous assister à maîtriser le monde physique.

Maxime Johnson raconte que de nombreuses entreprises ont présenté cette semaine au CES 2017 des appareils qui possèdent l’assistant vocal Alexa, d’Amazon :

Westinghouse propose une TV, LG un réfrigérateur, Ford dans ses autos, GE pour ses ampoules connectées, une interface vocale

Quand les laveuses, sécheuses, fours, réfrigérateurs, routeurs, aspirateur se mettent à nous comprendre, on passe à un autre niveau! Pourquoi? Parce que la commande vocale est l’interface idéale pour l’internet de objets. L’intelligence n’est pas dans la machine, mais dans l’interface.

Ce qui passe peut-être encore pour un gadget, Alexa, est en fait l’interface future des objets connectés.

«Parler» à nos objets du quotidien génère assurément une «révolution phénoménologique». Soit nous sommes une chose comme les autres, soit les choses entrent dans le monde humain.

Ce tournant, c’est ça.

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

4 réponses à “Le tournant” Subscribe

  1. Jean-Robert Bisaillon 9 janvier 2017 à 11:05 #

    Très juste : « En fait, elle vise à «automatiser» le monde ». C’est aussi la promesse de la technologie de chaînage de blocs – automatiser les micro-transactions. Merci pour cet article. Je retourne converser avec mon fridge…

  2. Williambyday 9 février 2017 à 16:42 #

    Anyway, we have software that really works us and maybe that’s all that should matter. It’s unfortunate that it’s WIndows only, but as I have tried to point out it’s about productivity. Adobe Creative Suite 6 Design Standard The Lead Vaccine Developer Comes Clean: Gardasil and Cervarix Don’t Work, Are Dangerous, and Weren’t Tested

  3. Williambyday 9 février 2017 à 17:06 #

    After cleaning out the inside from clay and other leftovers, I decided to see if I could put it on. It was a bit of Chief Architect Premier X8 I’ll try not to keep people waiting too long since there seems to be more and more interest in this but I have to be honest my working habits are a bit fickle and this could take as little as a few more weeks to a few months and maybe even years. I’m terribly sorry about the uncertainty but I just want to get things right before letting it out into the world.

  4. Williambyday 9 février 2017 à 17:30 #

    As you can see, the Arduino is an easy way to get into electronics and software. Hopefully you have seen that it is easy to build simple electronic projects with it. I hope you have realized that your projects don’t have to stay simple. You can build way more complex projects on top of these simple ones. Here are some of my favorite projects that would be a great next step: Adobe InDesign CS5.5 Superb blog! Do you have any suggestions for aspiring writers? I’m hoping to start my own site soon but I’m a little lost on everything. Would you propose starting with a free platform like WordPress or go for a paid option? There are so many options out there that I’m completely confused .. Any suggestions? Many thanks!

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]