V oilà. Facebook a atteint son premier milliard d’abonnés connectés dans la même journée cette semaine!

Vous le savez,  Facebook a 1,49 milliard d’usagers sur sa plateforme (en date de juillet dernier). Mais, ils ne se connectent pas tous en même temps. Donc lundi, voilà, pour la première fois, 1 milliard de personnes étaient connectées le même jour (Facebook daily active user).

Une personne sur 7 sur la planète est activement sur Facebook, pas juste « abonnée ».

Et comme on sait qu’être sur Facebook dépasse quotidiennement les 20 minutes en moyenne, ça fait beaucoup de temps passé sur la plateforme.

facebook-260818_640

Source voir href

Cette semaine a été propice en indices sur l’avenir du réseau et d’internet. Voyons ça.

Facebook devient l’horizon indépassable pour la majorité

Ça montre que la plateforme de réseautage sociale a toujours le vent dans les voiles et que tout le monde semble vouloir être sur la plateforme.

Facebook est probablement synonyme d’Internet pour beaucoup de monde. On y trouve tout ce qu’on veut, nos amis, des jeux, des vidéos, et des nouvelles. Aller sur Internet, c’est aller sur Facebook.

Et Facebook travaille fort pour vous garder dans son réseau !

Il commence à faire des partenariats avec de grandes salles de rédaction avec entre autres son outil ‘Instant Article‘ ou autres partenariat.

Le lien avec les grands médias se resserre! Et avec raison: Facebook est meilleur qu’eux en mobile, en « engagement » et en analyse de data. Ils ont peut-être trouvé là leur nouveau maître.

Facebook M, votre algorithme à tout faire

Facebook a annoncé « M », son assistant virtuel pour sa messagerie. C’est encore en beta, mais ça semble être un «concurrent» de SIRI (d’Apple), 
Google NOW, 
CORTANA (Microsoft) et 
ECHO (Amazon)

C’est effectivement un «assistant virtuel» sur votre cellulaire qui marcherait seulement dans l’application de Messenger de Facebook. Ça ressemble aussi aux autres par son côté « commande vocale». Mais la comparaison s’arrête là.

  • Premièrement, la réponse de «M» se fait sous forme de texte dans l’application Messenger.
  • Deuxièmement, ce n’est pas entièrement des algorithmes qui répondent, il y a aussi des humains!

Mi-machine, mi-humain ?! Oui, mais pas comme dans « cyborg ». Comme dans collaboration « homme-machine ».

L’idée de Facebook est d’aller au-delà des « assistants virtuels». C’est un mélange d’algorithmes et d’humains qui aident à trouver les réponses à vos questions et à réaliser une tâche.

Les questions peuvent être comme celle-ci : «Où se trouve un bon bistro français pas cher au centre-ville». Mais «M» se veut plus que ça, selon les dires de Facebook: c’est un assistant qui vous aide à réaliser une activité à faire!

  • Si vous demandez: «quel cadeau acheter pour ma douce moitié». «M» va faire des suggestions à partir des interactions en ligne entre vous et votre douce moitié (et aussi en vous posant des questions) pour trouver quoi et ensuite où l’acheter.
  • Si vous voulez organiser son anniversaire, «M» va réserver un Uber et le restaurant.

C’est un assistant non pas dans des recherches de données, mais dans la vraie vie!

C’est un valet !?! Oui, en quelque sorte, qui prend le meilleur des algorithmes et des humains.

En ce moment, ce qui est plus populaire parmi les bêta-testeurs de «M», surprenant, c’est de lui demander d’appeler leur compagnie de câblo-distribution et c’est «M» qui attend en ligne à leur place avant de parler à un représentant

On voit que «M» va coûter très cher à Facebook! Donc, ce n’est pas demain que vous verrez ça sur votre cellulaire. Mais c’est assurément un «game-changer». On quitte les «assistants virtuels» qui nous aident avec les données virtuelles (trouver une information, un numéro, un route) pour aller vers des néo-domestiques à la demande — lire ici, inventer complètement un nouveau secteur: l’überisation des valets 2.0.

Facebook espère faire des ententes avec des entreprises très populaires — comme les cablo-distributeurs — pour les inviter à directement s’installer sur leur plateforme «M» pour ‘chatter’ en directement avec les clients. Oseilles en vue.

Facebook Vidéo: fin de récréation?

Facebook ne chômait pas cette semaine. Troisième nouvelle. La compagnie a aussi donné des signes qu’elle compte sérieusement s’attaquer aux vidéos piratées sur sa plateforme!

Facebook va sévir contre le piratage de vidéo avec son Audible Magic system, un traceur d’empreinte vidéo.

Beaucoup ont critiqué le laxisme de Facebook en matière de copie vidéo: quand les gens téléchargent des vidéos sur leur compte, ils n’ont pas toujours les droits! Lire: Lying, Cheating, Fraud: Is Facebook Video Too Good to Be True?

Souvent, des vidéos de Youtubeurs sur YouTube étaient copiés directement sur Facebook.

Le problème, c’est que sur Facebook, il n’y a pas de monétisation possible pour les producteurs de vidéo comme sur YouTube.

Toute vidéo piratée et mise sur Facebook est donc une perte sèche pour les ayants droit qui vivent de la pub et du nombre de vues.

La solution. évidemment, c’est la prise d’«empreintes audio». Audible Magic System est le système de Facebook pour retracer les copies vidéo (YouTube a une technologie similaire, content ID)

Toute vidéo téléchargée sur Facebook sera comparée à une banque de données «d’empreintes audio» pour identifier des vidéos copiés.

Une empreinte audio, c’est une signature unique créée par un échantillonnage d’un fichier audio. Si deux échantillons sont perçus comme identiques par l’oreille humaine, cet « empreinte » doit être égale ou très proche.

Un algorithme construit une représentation perceptuelle du son basée sur le tempo, les courbes de l’onde et d’autres caractéristiques acoustiques et mathématiques. Ça devient la signature d’une vidéo. Si l’enpreinte est pareil à celle d’une autre vidéo, le système considère que les vidéos sont les mêmes.

Est-ce la fin du problème? En partie non, car les ayants droits ne sont pas plus rémunérés. En partie oui, les gens qui déposent à répétitions des vidéos qui ne leur appartiennent pas vont se faire repérer et se faire avertir. Et ils se feront éjecter de la plateforme éventuellement.

Et comme expliquer plus haut, tout le monde semble être de plus en plus sur Facebook. Donc, ça veut dire que l’éjection de la plateforme correspondra à un bannissement de la société!

Dur, dur, le futur…

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]