Le cri silencieux

Gina raconte sur Triplex l’histoire d’une photo qui a fait le tour du monde. Le photographe, évidemment pas au courant, fait contre mauvaise fortune bon coeur. L’illustration d’un cas du pouvoir d’autopublication pour se faire connaître.

«En 2006, le photographe Noam Galai publiait sur son compte Flickr quelques photos de lui en train de crier. Quelques années plus tard, il apprenait que quelques-unes de ses photos, dont une plus que les autres, étaient utilisées dans une vingtaine de pays.»

C’est en utilisant un outil en ligne appelé Tineye, qu’il a pu trouver les copies partout sur la toile. «Noam Galai affirme ne pas avoir de problème avec ceux qui ont utilisé sa photo pour des projets artistiques, mais être frustré que de grosses compagnies lucratives, des artistes signées ou des éditeurs aient utilisé sa photo pour vendre leurs produits.»

Copier, copier, il en restera toujours quelque chose

Le billet de Gina est assez éloquent sur la problématique des droits d’auteurs et montre à quel point Internet est un puissant outil de redistribution, mais laisse les artistes plutôt impuissants devant la copie…

Voici la vidéo où il explique ce qui s’est passé.

La reproduction de la photo elle-même est évidemment condamnable. Mais c’est probablement un peu plus compliqué pour ce qui est de l’image au pochoir. La technique du pochoir est considérée comme un art et ici la ligne est mince.

Oui, on reconnait la photo, mais le traitement (le haut contraste noir & blanc) en fait une oeuvre probablement distincte, un peu dans l’esprit des conserves de soupe Campbell ou de Marilyn Monroe par Warhol…

Mais ici je ne mettrais pas ma chemise en jeu, les avocats ont les dents longues aujourd’hui…

Che, icône pop

L’histoire ressemble à Alberto Diaz Gutierrez, («Korda») qui avait pris un cliché du Che qui est devenu une icône pop durant les années 60 à 80. Lui non plus n’a jamais vu les royalties. (voir et lire ceci [EN])
Che Guevara icon

Dans le cas de Noam Galai, c’est principalement le pochoir qui a fait le tour du monde. C’est cette image qui est devenue iconique et emblématique. C’est l’artiste du pochoir, qui est probablement celui qui aurait dû peut-être demander la permission à Golai, qui est vraiment celui qui a vu son oeuvre redistribuée.

Autoproduction

Golai, au lieu de poursuivre la planète entière, geste autant ridicule qu’impossible, a eu l’intelligence de faire cette vidéo pour récupérer tout le crédit, y compris celui de l’artiste du pochoir qui, maintenant, est réduit au silence.

Alors que Korda est resté inconnu comme auteur de l’image du Che la majeure partie de sa vie, Golai retourne la fameuse machine internet à broyer les droits pour retrouver au moins sa paternité de son oeuvre.

L’image n’aurait jamais connue une telle notoriété sans la force d’internet, qui en même temps, malmène tellement la notion de copyright, Golai a su refaire une ultime pirouette pour se retrouver au sommet d’un vague viral complètement crée de toutes pièces par le réseau.

Il n’a pas attendu ni les médias, ni la justice; il n’a pas pleuré sur son sort, ni attaqué le monde entier. Il a simplement pris le micro et s’est autopublié pour se faire connaître…

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]