Je iPade, tu iPades, il iPade

A vec les autres médias, on dirait qu’il n’y a pas de problème, mais avec le iPad je ne sais pas comment nommer son usage. Je «regarde» la télévision, j’«écoute» la radio et je «lis» le journal.

Mais avec le iPad c’est tout ça à la fois. Alors comment on nomme un usage multiple? «Hier soir j’ai « utilisé » le iPad»? Et puis, si on rajoute le «surf web» et les «jeux», le iPad, vraiment multimédia, mais sans être nécessairement un outil aussi «productif» qu’un ordinateur, est un moyen de «consommer» tous les médias. «Je consomme»? Je ne compterais pas sur celle-là.

Non, le iPad est transparent. J’y regarde la télévision, j’y écoute la radio, j’y lis le journal, j’y navigue le web er j’y joue. C’est véritablement une « fenêtre sur le monde ». «Hier soir, j’ai regardé par la fenêtre»…

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

4 réponses à “Je iPade, tu iPades, il iPade” Subscribe

  1. Scriptopolis 10 octobre 2010 à 17:50 #

    C’est dû à deux choses il me semble.
    La première : le problème du mot usage qui ne dit rien et se focalise sur les technologies. On ne les utilise jamais vraiment : on agit avec elles. On fait des choses avec elles. Sur l’Ipad c’est flagrant.
    La seonde, c’est la disparition de l’ordinateur, pensée par Norman.
    C’est très bien expliqué sur le blog passionnant de ce doctorant : http://viz.meidosem.com/post/452120582/les-soixante-six-jours-avant-lipad

  2. Martin Lessard 10 octobre 2010 à 19:39 #

    Scriptopolis, bonnes pistes. La première mène à «l’interaction». Terme, pas plus jolie, mais plus précis. Le focus reste toutefois «technologique». La seconde, proposé par Teitelbaum, via votre hyperlien, rejoint Norman et rend transprent l’usage même de la technologie. Comme pour les appareils ménagers, qu’on utilse à une finalité autre : «je fais un gâteau», ni’ndique pas explicitement l’usage du four. Ce que Teitelbaum appelle, si j’ai bien compris, «Identifier la fonction avec l’usage». Très interressant: il ajoute qu’avec le iPad, l’appareil _est_ l’application. Je me demande si celà tiendra toujours quand le prochain iOs permettera le multitasking…

  3. dizi izle 12 octobre 2010 à 21:53 #

    very nice blog site

  4. François Lessard 13 octobre 2010 à 12:52 #

    Il faut dire que la conjugaison aurait été hardu, comme dans ce classique des contes de La Fontaine quand la fourmis moralise la cigale lorsque la bise fut venu: < vous ipâdasses? Et bien danser maintenant! >

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]