Lisibilité


Geoffroi Garon de Biotope propose de suivre ce lien, Readability Test, pour évaluer la « lisibilité » de votre blogue.

La lisibilité est obtenue avec un certain calcul standard sur la quantité de mots, de syllabes, etc d’un texte pour en évaluer la « simplicité » de lecture.

Voici le résultat pour zéroseconde.blogspot.com
(Nombre de billets à l’accueil: 30)

Statistiques:
Total phrases: 886
Total mots: 8878
Moyenne de mots par phrases:10,02
Mots de 1 syllabe: 5524
Mots de 2 syllabes: 1840
Mots de 3 syllabes: 928
Mots de 4 syllabes et +: 586
Pourcentage de mots avec 3 syllabes et +: 17,05%
Moyenne de syllabes par mot: 1.61

Index

Gunning Fog Index: 10,83
Ce résultat indique grosso-modo le nombre d’année de scolarité demandé pour comprendre mon texte. Plus le chiffre est bas, plus de monde pourra déchiffrer maprose. 17 est le maximum (étude universitaire supérieure). 10 correspond à un étudiant à la fin du secondaire.

Flesch Reading Ease: 60,09
Pour ce test standard plus le score est haut plus votre texte est simple. On s’attends en général à un score entre 60 et 70. Reader’s Digest magazine possède un index de 65, Time magazine de 52, et the Harvard Law Review moins de 30 (source Wikipedia).

Flesch-Kincaid Grade: 7,37
Comme pour le Gunning-Fog index, c’est une autre mesure de la scolarité exigée pour comprendre un texte mais adapté à l’index Flesh et au système éducatif américain. Le maximum est 12. Donc 7 veut dire qu’un élève de 7th grade (US) serait en mesure de comprendre mon texte.

Imprécisions
Il faut tout de même noter que le service web ne fait pas de distinction entre un blogroll et les billets ce qui induit des imprécisions. Ma page d’acceuil contient un long blogroll et plusieurs mots-boutons redondants qui sont comptés.

Autre outil
Il existe d’autres outils automatiques pour calculer la lisibilité (readability.info, SMOG). Pour éviter les imprécisions, je vais prendre uniquement le contenu (sans les commentaires ni la colonne de gauche) de ce billet.

Nombre de caractères: 3,741
Nombre de mots : 729
Nombre de phrases : 41
Moyenne de cacarctère par phrases: 5,13
Nombre de syllabe par mot : 1,61 (ce chiffre est sûrement biaisé par l’algorithme anglophone)
Nombre de mots par phrase: 17,78

Voici ce que donne les mêmes index (nombre d’année de scolarité US)
Gunning Fog index : 13,15
Flesch Reading Ease : 52,89 (index de lisibilité du niveau du Times Magazine)
Flesh Kincaid Grade level : 10,30

L’outil propose d’autres index (nombre d’année de scolarité US):
Coleman Liau index : 12.74
ARI (Automated Readability Index) : 11.63
SMOG : 12.60

Mon texte semble donc correspondre aux gens ayant effectué des études post-secondaire. Mais ici aussi, il faut faire attention, les algorithmes sont pour les textes anglais.

Détails sur la readability sur Wikipedia (english)

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]