-38 à l’ombre

Pour se rafraîchir de la canicule qui sévit, un petit tour en Antartique?

Visitez le site ANSMET (The Antarctic Search for Meteorites program), un petit site tout ce qu’il y a de plus web 1.0 (avec Frames et JPEG low-res qui font tellement milieu ’90 – charmant le style rétro!) qui donne un portrait en images des scientifiques à la recherche de météorites. Depuis 1976, près de 10 000 spécimens de météorites ont été trouvés dans l’Est de l’Antartique.

Le site est peu bavard mais très instructif. Outre les photos rafraîchissantes, j’y ai appris deux choses dans leurs FAQs

Pourquoi l’antartique est un bon endroit pour trouver des météorites?
Toute roche apparaissant à la surface du manteau de 3 km de glace ne peut que venir du ciel. Le phénomène de mouvement des glaces, associé aux terribles vents, permet au fil des millénaires, d’accumuler à des endroits spécifiques ces roches de l’espace qui se découvrent ainsi quand la neige s’évapore. La cueillette s’en trouve donc facilitée…

Certaines météorites viennent-elles vraiment de Mars et de la Lune?
Oui, car, contrairement à ce que l’on pourrait penser, quand un impact sur un corps céleste comme Mars ou la Lune fait éclater le sol et rebondir des morceaux, plusieurs morceaux sont projetés hors de l’atmosphère sans se pulvériser et dérivent dans l’espace pour éventuellement tomber vers la Terre .

La composition de certaines météorites correspondent exactement à celle des roches rapportées par les missions Apollo. Le doute n’est plus permis depuis 1982. C’est la mission ANSMET qui en a fait la découverte. Et celles de Mars? La vitrification des roches lors de leurs projection hors de la planète rouge renferme des trace de gaz dans une quantité identique à celle mesurée dans l’atmosphère martienne par les Vikings de 1976. (Un autre site donne davantage de détails : origin of the meteorite).

Expéditions glaciales en cours
J’ai trouvé d’autres sites/blogs (appelés live dispatches dans leur lingo) qui décrivent des expéditions en cours dans des lieux où les gouttes de sueurs sont surtout causés par le danger et non la canicule:

  • Expédition de Snowkitting en Norvège (ça pourrait intéresser Loic LeMeur😉 qui s’est terminé ce début juillet.
  • Expédition à 7000 m au Pakistan (et arrivée au sommet hier matin ! ) avec moultes détails dont celui où il a failli tombé dans une crevasse.
  • Expédition en juin dernier à 5600 m au Mont Elbrus dans le Caucase (en danois dans le texte) excuté par 10 étudiants et 10 jours. Champagne à la fin.
  • Une autre expédition au Pakistan. Arrivée au sommet ce matin!! Frais et dispo! Bravo!

Brrrr…

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]