U n titre racoleur (link bait) est une plaie seulement parce qu’il vient jouer sur une faiblesse (la curiosité) que les intellectuels refusent de reconnaître (les non-intellectuels ne s’offusquent pas des link baits, c’est une distraction qu’ils recherchent).

cc pixabay

Longtemps les académiciens me laissaient croire que leur propre curiosité était supérieure à la mienne car ils suivaient non pas un «désir incontrôlé» mais un logique d’enchaînement implacable.

Je reconnais, chapeau bas, que lorsqu’ils s’emparent d’un sujet, ils le traitent d’une façon souvent impeccable et exhaustive (quoique jusqu’à l’ennui, par contre).

Ce qu’ils polissent devient souvent des bijoux de la connaissance. Mais quand il s’agit de dénicher la pierre à polir, leur propre curiosité et les raisons invoquées ne diffèrent que très peu des autodidactes en général et des blogueurs sérieux en particulier: le temps, l’intérêt, la proximité, l’amitié et des intérêts subjectifs sont les mêmes de part et d’autre.

Il faut pourtant des gens qui «virent de bord» les pierres dans les champs, pierres que certains académiciens vont ensuite, peut-être, polir –mais chut! il ne faut pas que les pairs sachent d’où ça vient.

Ces «vireurs de pierres» sont sur Twitter, Facebook, G+ (oui, oui), Tumblr, Medium et autres blogues. Ils sont des «curateurs» de cette anti-chambre où circulent mensonges et vérités, buzz et vagues de fond. Cette anti-chambre est le Café de Flore du 21 siècle. Et les académiciens de bonne famille ne fréquentent pas ces lieux, on le sait.

Alors, quand Sylvain Carle se fait inviter à l’ACFAS, la grande conférence scientifique de langue française, on peut dire que quelque chose change. Et il y a de quoi tomber en bas de sa chaise. Enfin!

Et voici les 5 autres nouvelles que je vous ai promis.

5- Facebook triche et manipule son Trending Topic

CC Wikimedia

Surpris? Après les révélations de Gizmodo, le Guardian confirme que Facebook a une équipe éditoriale qui manipule ce qui est annoncé comme un résultat algorithmique. Ce que fait FB n’est pas différent des médias traditionnels –depuis le temps, on sait tous que les médias ont des biais. Mais drapé de «l’objectivité» des algorithmes, FB fait de l’éditorial sans l’annoncer. C’est en fait un palmarès de liens (« FB vous propose ») et il devrait être présenté comme tel. Avec un auditoire de près de 1 milliard et demi de personne, c’est l’organe médiatique qui a le plus d’influence au monde. Dont acte.

4- Pour changer l’école, il faut rebooter l’éducation

cc Wikimedia

Ce n’est pas à vous que je vais apprendre que la révolution en cours est si rapide que nos enfants se retrouveront dans un monde très différent du nôtre. Qu’importe ce qu’on enseigne, il est clair que les compétences que l’école doit apporter devrait inclure la maîtrise de la pensée critique, la créativité et la collaboration. L’éducation doit donc être repensé pour que nos jeunes acquièrent des capacités de résilience, de curiosité, d’autonomie et d’initiatives (maintenant la question qui tue: n’était-ce pas déjà son mandat?).

3- Contre l’innovation : la maintenance !

cc Wikimedia

Sur l’indispensable InternetActu, l’empêcheur de se monter le bourrichon, on souligne que innovation, devenue l’idéologie dominante (« une injonction permanente») peine à maintenir, à entretenir, à consolider les innovations passées. En citant deux historiens qui passent en revue l’histoire de l’évolution de l’innovation comme mot clef et comme concept d’organisation, on montre «qu’à coup de ‘destruction créatrice’ et d’innovation ‘disruptive’, l’innovation s’est peu à peu transformée en ‘fétiche érotique’». Ou quand les académiciens polissent les «pierres retournées» qui ne sont pas toujours des bijoux.

2- Voici Ross, votre avocat IA

robot-topio

Ross, c’est le nom de travail de Watson à la firme d’avocat Baker & Hostetler. Cette intelligence artificiel travaillera avec 50 autres avocats (de simples humains) dans le département des faillites. Les paris sont lancés pour savoir combien de temps la firme continuera à payer ses incompétents d’homo sapiens.

1- Le virtuel pollue le réel

On le sait, mais le problème ne se règle pas. Le système industriel est incapable de boucler son cycle de production comme il faut jusqu’au recyclage. Si le marché ne s’autorégule pas, il faudra intervenir. Pour l’instant, on utilise la technologie pour traquer la technologie.

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

Une réponse à “5 nouvelles que vous avez manquées (la 6e vous fera tomber de votre chaise)” Subscribe

  1. Luc Archambault 13 mai 2016 à 21:39 #

    Je soumets à votre attention…

    Une théorie générale de la relativité culturelle sapienne :

    Le giga-bang culturel sapiens
    ou le choc sexuel géniteur de l’idée de Dieu.

    http://democratie101.unblog.fr/2015/03/02/giga-bang-culturel-sapiens/

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]