Merci qui?

Marc-André, un blogueur de longue date, a commenté la semaine dernière un article du journaliste Louis-Gilles Francoeur, du journal Le Devoir, qui parlait d’un partenaire secret dans pour la construction de l’autoroute 25 : « A25: les secrets d’un PPP« . Et le cours des nouvelles a changé?

Crayon noir
Avec des intertitres accrocheurs comme « un voile de secret » et « Manque de transparence » l’article révélait que le gouvernement a remis un document à la presse dont de nombreux passages étaient biffés concernant le véritable partenaire privé derrière la construction. Situation ridicule. Et enfantine. Le Devoir publie. Avec raison.

Clavier blanc
Mais voilà qu’aussitôt, face à ce mystère, Marc-André commente « Il n’y a qu’à consulter le registre des entreprises du Québec pour voir que le deuxième commandité est MIP QUÉBEC HOLDINGS L.P., une filiale de Macquarie. Étrange qu’ils aient choisi de biffer une information publiquement disponible. »

Marc-André a tout simplement interrogé une base de données disponible en ligne. La réponse y était, alors que de part et d’autre on s’acharnait sur des arbres morts à coup de crayon-feutre et de loupe pour « effacer » ou « déchiffrer ».

Tant de bruit pour rien : le jupon dépassait sur internet.

Suite et fin
Que lit-on le lendemain dans le journal, dans un article de suivi? « Une recherche auprès du Registraire des entreprises éclaire quelque peu ce montage financier complexe ». Et le partenaire en question est dévoilé.

Queue de poisson
« Éclaire quelque peu »?! C’est tout le psychodrame de la veille qui est tourné en ridicule, oui!

– Est-ce que le journaliste voulait faire une chaîne de nouvelle et se gardait le suspense pour remplir un article du lendemain?

– Est-ce qu’il se pourrait que personne n’ait pensé à regarder la base de données?

Dans ce dernier cas, deux façons de réagir : la honte et on étouffe le tout. Ou tout simplement reconnaître que nul n’est tenu à penser à tout et que le journal pourrait s’enorgueillir d’avoir un lectorat à l’écoute et qu’un peu de reconnaissance ne fait de tort à personne.

(Est-ce que le blogueur aurait pu être crédité ou du moins recevoir des remerciements dans les commentaires du site? Les commentaires se font dans les deux sens).

Alors, merci qui? Le journaliste, le blogueur? Merci les deux!

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]