Les carnets corporatifs pour petites entreprises


Un excellent post (trouvé via i.never.nu) qui apporte de l’eau au moulin de ceux qui croient au « corporate blogging », aux carnets dans les petites entreprises.
An Argument for Small Business Blogging
par Chris Campbell de Particletree.

« If you think about how most people are using Google (how you use Google), you should realize that people aren’t really using them to search for new businesses or ways to spend money. People search for solutions. People search for answers. People search for things to do. And blogs are the best way to help your business share its answers, solutions and things to do.« 
Lire l’article

L’argumentaire tourne autour d’un hypothétique « Bob le constructeur » qui cherche a augmenter les visites sur son site web.

Statistiques
Chris construit son argument en se basant sur des données démographiques démontrant la qualité et la quantité des lecteurs de blogs : « These readers are trendsetters, early adopters, opinion makers, news junkies and the biggest advocates of their own personal interests.« 

Il cite des études et affiche des données pour le marché américain. 30% des américains lisent des blogs (une augmentation de 45% par rapport à l’an dernier).

Par contre, il s’excite un peu en pensant que les flux web permettront de lire davantage que la moyenne de 10 blogs actuels (lire à ce sujet mon billet sur les agrégateurs et celui de François Guité).

SEO vs Blog
L’article souligne le danger de se fier uniquement sur l’optimisation de site par des experts en SEO (Search Engine Optimization), particulièrement ceux porté à voir à court terme pour déjouer les résultats des engins de recherche. Du bon contenu est un meilleur investissement. Chris en a particulièrement contre les mauvais experts axés sur les failles des moteurs.

Mais je crois qu’un bon SEO fera toujours partie de la panoplie des outils pour faire un meilleur site web, comme un bon designer ou un bon ergonome de « usability ».

Blog mode d’emploi
Il ne cache rien : « All publications require editorial expertise. » Les carnets corporatifs ne font pas exception. Il donne des conseils : Don’t write entries just to sell a product. You need to create a bond. You need to be honest. You need to listen. À force de revoir toujours les mêmes conseils, on dirait des clichés. Mais pourtant il a tout à fait raison. Tous les experts le disent, le répètent. Si vous ne le croyez pas, il vous faut passer encore du temps pour mûrir sur le sujet. Lisez la mésaventure de Vichy.

Rien de vous empêche de faire de votre blog corporatif un long texte publicitaire. Rien n’incitera non plus le client à le lire aussi. Un blog s’adresse aux clients accro afin de créer du bouche à oreille.

Dans sa conclusion, Chris donne une liste de documents sur le sujet. Très utiles.

Commentaires
Lire aussi les commentaires, la plupart très pertinents, qui mettent en perspective l’article de Chris, notamment qu’un blog est une forme de SEO et que « Bob le constructeur » pourrait prendre son temps à faire autre chose que d’écrire un blog pour trouver des clients.

Mon point de vue
Pour ma part, la qualité du billet, les références et les commentaires, font de cet appel au carnet corporatif un vibrant plaidoyer en faveur des blogs. Je l’ai moi-même proposé à plusieurs reprises dans ce carnet et en personne.

Mais cette fois-ci, justement avec la qualité du billet et des commentaires, j’ai réalisé à quel point la blogosphère est un monde de gens qui aiment écrire pour des gens qui aiment lire. Ceux qui se sont rendu jusqu’à ces lignes me comprennent.

Vous devez comprendre que les carnets s’adressent à une clientèle lettrée qui évoluent dans une sous-partie du monde alphabétisée (savoir lire ne veut pas dire vouloir lire). Cette clientèle est statistiquement plus aisée. Pour Bob le constructeur, il devra déterminer s’il aime écrire. Sinon il devra trouver un prête-plume. Et il devra aussi se demander si sa clientèle aime lire. Sinon il ferait mieux de simplement faire de la publicité locale.

Et si Bob répond oui aux deux questions, il a alors un avantage concurrentiel dans son marché. À lui d’en profiter…

Billet original sur http://zeroseconde.com

ZEROSECONDE.COM (cc) 2004-2012 Martin Lessard

Contenu protégé selon la licence Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Partage des conditions initiales à l’identique 2.0 de Creative Commons

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]