365 jours et zéro seconde pile

M on blogue souffle une bougie aujourd’hui.

Des stats?
138 billets (2-3 par semaine en moyenne)
Plus de 40 000 mots
Entre 100 et 150 abonnées/visiteurs.
Entre 50 et 100 visites par jours
Moyenne de 2 pages vues par visite
Pas beaucoup de commentaires, mais assez pour me garder stimulé 😉

Merci de votre présence !

Billet original sur http://zeroseconde.com

ZEROSECONDE.COM (cc) 2004-2012 Martin Lessard

Contenu protégé selon la licence Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Partage des conditions initiales à l’identique 2.0 de Creative Commons

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

9 réponses à “365 jours et zéro seconde pile” Subscribe

  1. Claude LaFrenière 23 février 2005 à 19:34 #

    Ben voyons…

    C’est pas parce qu’on a pas de commentaire qu’on est pas lu…

    Peut-être qu’un compteur vous rassurerait ?

    Bonne journée 🙂

  2. Carl-Frederic 23 février 2005 à 21:59 #

    y’a un étrange bogue de HTML qui fait que dans Safari, on ne voit que la colonne de gauche et après trois minutes de scroll, les contributions. Si tu corriges ça, je te promet de commenter (et de lire!!!) plus souvent!

  3. Martin Lessard 23 février 2005 à 22:32 #

    Quoi? Tu n’es pas dans Firefox?

    OK, je vais corriger ça, c’est honteux de ne pas supporter le mac, mon premier amour 😉

  4. SEECSS 24 février 2005 à 04:51 #

    Félicitation!

    Ce sont des statistiques impressionnantes.

    Je vous lis régulièrement et avec intérêt, bien qu’il m’arrive d’avoir des difficultés à vous suivre. Voilà pourquoi je commente très peu.

    Par exemple, votre billet du 26 janvier 2005, KM extrème, nous renvoyait vers un autre billet. Ce dernier m’est apparut comme une énormité.

    J’ai trouvé que votre propre billet tournait un peu trop autour du pot avant d’en arriver à ce que je considérais comme « le nerf de la geurre ».

    Je n’ai pas commenté en me disant que c’était là un débat de spécialistes et que je ne saisissait peut-être pas très clairement le propos.

    Encore une fois félicitation!

  5. Martin Lessard 24 février 2005 à 11:47 #

    Tourner autour du pot? Hum. Je note.

    J’ai effectivement l’impression moi-même d’être obligé d’expliquer le contexte avant de pousser mon point de vue. Peut-être un peu trop longuement. Je m’en excuse, André. Quoique des commentaires en forme d’interrogation m’aide tout autant, ne serait-ce qu’à un niveau rhéthorique.

    Il est si dur de savoir ce que les lecteurs ont lu, vont lire ou tout simplement à quel niveau je dois me mettre.

    Je cherche le plus possible à ne pas faire un discours de spécialiste (de type silo), mais d’être le pont entre les différents savoirs de mes lecteurs (et de mes intérêts intellectuels). Mon blogue me permet d’essayer de ramasser le débat afin que tous puisse y participer.

    Pour ce qui est du KM extrème, « l’énormité » est un indice le plus virulent de ce qui nous attends: l’employé comme machine à inférence cognitive. Hier, notre corps appartenait à la compagnie, demain ce sera notre tête…

  6. François Guité 25 février 2005 à 02:34 #

    Très intéressant ces statistiques, Martin. C’est fou comme de longs billets, sur lesquels on s’est longtemps échiné, attirent peu de commentaires, alors que d’autres, anodins, stimulent les lecteurs. Dans ce cas-ci, je crois que c’est parce que nous avons tous un petit penchant pour la certitude (supposée) des nombres.

    En passant, je trouve la nouvelle page de commentaires beaucoup plus agréable. Et je seconde Carl-Frédéric dans son commentaire. (Je ne suis pas disposé, pour l’instant, à utiliser Firefox qui je juge inférieur à Safari.)

  7. Martin Lessard 25 février 2005 à 13:26 #

    Mince! Un deuxième qui est sur Safari! Je suis sur Mac depuis peu et effectivement un bout de code gène la mise en page. Pro du CSS dans la salle? Il va falloir que j’ouvre le capot et que me remette les mains dans le cambouis.

    Pour la fonction Commentaire, je suis à la remorque de Blogger qui a tout de même fait une belle job de revamper la fonction.

  8. netgui 2 mars 2005 à 22:17 #

    Attention de ne pas minimiser l’impact des utilisateurs de fils RSS.

    Tes posts ne sont pas tronqués (et je t’en félicite) donc il suffit de se contenter de consulter tes news sans venir sur ton site et sans générer de traffic visible mais pourtant il y a bine un lecteur de plus par jour…

    Tien expérience à faire, tronque tes commentaires à 40 mots et constate qu’elle est la croissance du nombre de visiteurs… Tu nous tiens au courant? 🙂

  9. Martin Lessard 2 mars 2005 à 22:44 #

    Netgui, tu as raison. Mais je suis tellement contre l’idée de tronquer mon fil que je préfère ne pas savoir le nombre exacte de visiteur.

    Avec mon sitemeter et feedburner, l’approxination me suffit (pour l’instant)…

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]