Exponentiel, mon cher Watson

Quand le pion avança en c4, au dix-neuvième coup, il s’inclina. Kasparov, le maître incontesté des échecs, perdait devant une boîte de conserve appelée Deep Blue. J’ai encore ce souvenir très frais de cet après-midi du 11 mai 1997 où l’humain venait de perdre, face à la machine, dans ce jeu qui symbolisait la suprématie de «l’intelligence» humaine. La semaine prochaine, IBM prépare un autre coup dur pour le genre humain.
Hal avant Watson
L’humiliation infligée par Deep Blue a été vite oubliée et le jeu des Échecs a été «downgradé» au rang des jeux de réflexion computationnelle brute.

Autrement dit, être excellent aux échecs a commencé à signifier être intelligent comme une machine, et deviendra folklorique comme ceux qui récitent le nombre pi jusqu’à la 25e décimale. Alors qu’Excel vous le donne dans une cellule.

Entre en scène Watson.

IBM a créé la machine la plus intelligente sur terre. Branchée à toutes les connaissances en ligne. Un cerveau multiparallèle programmé pour répondre à des questions de… Jeopardy?!

La semaine prochaine, à l‘émission NOVA, elle sera en compétition contre les deux meilleurs joueurs (humains) de tous les temps du jeu télévisé Jeopardy (bande-annonce).

En fait Jeopardy est un prétexte pour démontrer la puissance de recoupement en temps réel à une question que l’on considérait jusqu’à lors comme étant du ressort des humains: des questions de connaissance générale.

Si elle écrase ses compétiteurs (ou, même, si elle s’en approche trop), ça en sera fini aussi du «savoir emmagasiné dans sa tête». Tous les savoirs? Probablement pas, mais je ne me mettrais plus ma main au feu. Les questions que l’on «pose» à Google ou à Wikipédia? Sûrement. Watson se veut l’ultime outil de Question/réponse mythique.

Et nous, que deviendrons-nous? Où irons-nous ensuite? Probablement sur des sites comme Quora où on pondérera les réponses en utilisant notre intelligence. Question garder nos distances avec la machine…

Post-scriptum : Oui, Watson a gagné

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

Une réponse à “Exponentiel, mon cher Watson” Subscribe

  1. clovis simard 4 octobre 2011 à 11:06 #

    Blog(fermaton.over-blog.com)No-14, THÉORÈME DE KASPAROV: LE JEDI DES ÉCHECS.

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]