Yulbiz : rencontre de la numéricratie montréalaise

Le Yulbiz est une chose vivante. Il a une vie en soi et évolue par lui-même. Ça m’a frappé hier, lors du dernier Yulbiz, qui avait lieu au Jello bar: plus tout à fait le même, différent, mais toujours une même énergie vitale de se rencontrer.

YulBizD’emblée je le dis, le Yulbiz n’est plus ce qu’il était : mais il est ce qu’il est; plus, il sera ce qu’il doit devenir.

Au début, un peu dans la tradition du Yulblog dont il est issu, l’événement se passait à endroit fixe. Succès immédiat, les fondateurs, Philippe Martin et Michelle Blanc, il y a plus de trois ans, pouvaient s’enorgueillir d’avoir démarré ce qui se voulait une communauté d’intérêt ad hoc autour de l’usage du blogue comme outil professionnel

En discutant hier soir avec Philippe il nous apparaissait évident que depuis que le Yulbiz est devenu itinérant, se déplaçant d’un endroit à l’autre chaque mois, il s’est acquis une nouvelle clientèle: ce qui semblait être au début une secte (lieu fixe = membership de type club) est devenu un rendez-vous d’initiés branchés (lieu mouvant = seules les connexions permettent de retrouver le lieu et la date).

Renouvellement
De quelques blogueurs, mâles en majorité, du début, voilà que s’est rajouté une nouvelle foule dans la mouvance des réseaux sociaux, de la WebTV et de Twitter, équilibrant le ratio homme femme, augmentant celui des ‘peoples’, abaissant la lumière et augmentant le son de la musique. Voilà ce qui ressemble plus à party mensuel branché.

Ceux qui me suivent savent comment j’ai rapporté les Yulbiz précédents depuis 3 ans, à ma façon: discussion, rencontres, réflexions. Dans Yulbiz en 35 sujets de discussion écrit il y a 2 ans, on peut y voir le chemin parcouru jusqu’à aujourd’hui. On n’y discute plus de la même façon.

De rares, les moments de rencontres entre gens de la numéricratie montréalaise se sont depuis généralisés, diversifiés, spécialisés –les ‘camps’ et autres non-conférences ont pris l’espace de discussion et de réflexion– et le Yulbiz est devenu l’after-party où on se voit, se fait voir et regarde l’élite numérique. Car quand la musique est si forte et la lumière si basse, les paroles deviennent inutiles.

Translation
Yulbiz était au début « un regroupement de blogueurs d’affaires qui vise à favoriser le réseautage et la pratique des blogues dans un contexte professionnel ». C’était la façon qu’on le présentait alors que j’étais sur le conseil d’administration. Il est aujourd’hui le lieu de rencontre branchée et de réseautage d’une élite web, de micro-entrepreneurs et d’artistes.

Un élément de plus pour le rayonnement internet de Montréal. Pas étonnant que Tourisme Montréal se soit associé au précédent Yulbiz…

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

12 réponses à “Yulbiz : rencontre de la numéricratie montréalaise” Subscribe

  1. Sylvain Carle 25 novembre 2009 à 19:34 #

    Tout juste, auguste (blogueur à l’analyse tranchante). C’est pour ça qu’on débute les webcamps à la Station C en Janvier! Au 3 mois, de webcom en webcom et en alternance à la Station.

    Salon de thé de la culture internet… date précise à suivre, à décider en contexte des autres évènements (sans conflits).

  2. Martin Lessard 25 novembre 2009 à 19:41 #

    Sylvain, tout à fait! Patrick qu’est-ce que tu aurais comme dispo fin janvier, ou première semaine de février à la Station C?

  3. Sylvain Carle 25 novembre 2009 à 20:06 #

    Je pose une date tentative: Jeudi 28 janvier – 18h. Je l’inscris au calendrier de Station C – http://station-c.com/calendrier/

  4. Laurent LaSalle 25 novembre 2009 à 20:31 #

    Yulbiz devient un Yulbuzz?

    J’aime comment tu prends un commentaire que j’ai entendu, comme quoi l’événement n’est plus ce qui était, de façon à dédramatiser la situation.

    Au début, bien que je considère les «habitués» comme formidables, je n’étais pas à l’aise à me pointer au Café Méliès. Dernièrement, quand j’ai l’occasion d’y assister, j’y prend goût! Je croyais d’abord que j’avais évolué (ce qui n’est pas hors de question), mais avec ton billet je m’apperçois en somme que c’est l’événement qui se prend peut-être moins au sérieux… J’adore!

  5. Martin Lessard 25 novembre 2009 à 20:43 #

    Laurent, ça explique pourquoi le Yulbiz a pris de l’expansion depuis 1 an: le changement de lieu permet de donner l’impression que c’est la première fois pour tous, y compris les « habitués »…

  6. Diane Nadeau 25 novembre 2009 à 20:49 #

    C’est vrai qu’à un moment la musique est devenue si forte qu’on arrivait à peine à s’entendre…

    C’est un peu pour ça que j’aime les souper après Yulbiz… On a le temps de discuter et de tisser des liens en savourant un bon plat… 🙂

  7. Laurent LaSalle 25 novembre 2009 à 20:58 #

    Touché!

  8. Paulina 25 novembre 2009 à 21:29 #

    Oui, c’est un autre beat que c’était avant. J’aime aussi, mais à vrai dire, les conversations de jadis, sans musique forte et lumières tamisés me manquent… Les echanges étaient extraordinaires.

  9. Michelle Blanc 26 novembre 2009 à 00:39 #

    @Martin Merci de ton gentil billet et merci d’être l’un des pilliers de cette numéricratie.
    @Tous, comme on se promène, on va inévitablement revenir dans des endroits moins bruyants

  10. Jerome Paradis 26 novembre 2009 à 02:40 #

    Superbe constatation.
    Je ne peux dire que c’est mieux ou pire: c’est différent et Yulbiz évolue. Chose certaine, j’y trouve toujours autant de plaisir. Pour joindre l’agréable au pratique, j’y fais toujours de nouvelles rencontres intéressantes.

  11. Pascal H 26 novembre 2009 à 12:05 #

    Martin, chaque fois que je voulais aller vous saluer au YulBiz, il y avait toujours quelque chose qui m’en empêchait, un enfant à aller conduire ou chercher, une sortie avec le bureau, un voyage en Europe, un texte urgent à finir, une saleté de saloperie de virus qui me jetait au lit,… La seule fois où je me souviens être passé vous voir, il était tellement tard, que plus personne n’était là. Mais ça ne m’empêche pas de souligner ici cette belle initiative qui, même pour ceux qui n’y sont jamais allé, est devenue une institution. Grâce à tous ceux qui comme toi répandent sa bonne nouvelle, YouBiz est stimulant pour le milieu et pour Montréal. Continuez comme ça, je trouverai bien un jour le temps de venir prendre un verre avec vous.

  12. Diane Bourque 26 novembre 2009 à 15:35 #

    Martin – c’était le fun de te voir hier soir. J’ai surtout aimé le vieux souvenir que tu as soulevé et qui m’a faite rire. Il faut que tu sois au prochain Yulbiz pour partager un verre de vin rouge. Mais c’est vrai que la musique était forte et que plusieurs d’entres nous préféreraient un endroit plus proprice à la discussion. J’ai rencontré des nouvelles personnes intéressantes mardi soir et j’espère que c’était la même chose pour toi. A bientôt alors.

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]