Identité et commentaire

O penSocial commence à avoir de l’impact. Blogger (de Google) offre maintenant la possibilité de choisir son « identité » quand on signe un commentaire sur Blogger/BlogSpot (la plateforme derrière mon carnet). Essayez par vous-même dans les commentaires de ce billet.


Notez au passage que la plupart des choix sont des plateformes de blogues concurrents. Et que la possession d’un blogue est de facto une identité numérique…

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

12 réponses à “Identité et commentaire” Subscribe

  1. Yannick Charles 20 décembre 2007 à 13:47 #

    Vous avez bien raison , je viens d’utilisez cette option et je m’accapare du pseudo d’un autre intervenant de votre blog. Interessante option, qui nous permet de faire passer des commentaires sous de fausse representation, d’autant plus credibles que le speudo usurpé l’est.
    merci OpenSocial

  2. Babluit 20 décembre 2007 à 16:24 #

    J’en profite pour faire moi aussi un petit test.

    Le commentaire précédent relève une problématique intéressante!

  3. Martin Lessard 20 décembre 2007 à 18:30 #

    « Yannick », « Babluit », vous touchez un bon point. Mais déjà, avant, sur les blogues, il était possible d’entrer n’importe quel nom et url pour commenter. Votre point est intéressant car vous me rappelez que la « signature » n’est pas une « identité »…

  4. martin lessard 21 décembre 2007 à 04:04 #

    Je profite de l’occasion pour annoncer que je fermerai definitivement mon blog pour me consacrer plus à mon nouveau travail. Je viens d’accepter une offre du Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité (CSARS)en tant que Directeur des opérations, section infiltration des blogs subversifs. C’est un organisme indépendant qui surveille de l’extérieur les opérations du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS ou Service) et en rend compte au Parlement du Canada.
    J’ai bien aimé vos commentaires au cours de toutes ces années. Je vous redirige vers le blog de BABLUIT au http://www.simonbedard.com/ qui saura vous plaire j’en suis sûr. merci

  5. afroginthevalley 21 décembre 2007 à 15:20 #

    La signature n’est pas une identité, mais si elle est sous forme d’hyperlien elle peut-être le mécanisme qui permet d’avoir plus d’information sur l’identité présentée.

    Reste à voir de quelle manière on valide les « assertions » identitaires, ça c’est la deuxième partie du problème…

  6. Patrick 21 décembre 2007 à 15:33 #

    On vois que le branding de Google fonctionne bien. OpenID ne fait pas partie d’Open Social. En fait p-e qu’ils le supporte, faudrait vérifier mais OpenID est une effort « grass roots » qui date de bien avant Open Social et qui avait déjà beaucoup de supporters bien avant l’existence du projet Google.

  7. Martin Lessard 21 décembre 2007 à 16:33 #

    afroginthavalley, je suis d’accord avec toi. L’hyperlien est important.

    Simon Bédard (ou est-ce quelqu’un d’autre) vient de le démontrer dans le commentaire plus haut : il a forger ma signature, mais Blogger n’a pas permis de mettre un hyperlien (« l’identité Blogger/Google » se fait par un mot de passe). Il est donc facile dans ce cas précis de voir que ce n’est pas moi (Blogger affiche aussi une photo). Lui il n’a qu’un icone gris anonyme.

    Pour OpenID, je ne sais pas. Quelqu’un aurait pu forger ta signature ici aussi. Mais là entre en jeu peut-être un bout de la solution du « deuxième problème » dont tu parles : je me doute que l’origine du commentaire soit Sylvain Carle car (1) c’est le genre de réponse que je m’attend de toi, (2) le niveau de connaissance et la pertinence te ressemble et (3) il n’y aucun intérêt à forger ta signature pour donner ce type de réponse (contrairement à Simon qui se veut « controversé »).

    Je me dis aussi que l’hyperlien permet « d’alerter » l’auteur (en autant qu’il connaisse les rudiments du ego-surfing) qui pourra valider ou non le commentaire..

  8. martin lessard 21 décembre 2007 à 18:15 #

    Il n’est pas si compliqué d’usurper l’identité numérique d’un blogger. On jette un peu plus de poudre au yeux au fur et à mesure que l’on voit que les gens cherche l’identité de l’usurpateur.N’est ce pas, Martin?

  9. Martin Lessard 21 décembre 2007 à 20:11 #

    Ah! Bon coup! Oui, bien sûr! Alors ce n’est pas un mot de passe. N’importe qui peut donc se faire passer pour moi. En fait il n’y a que moi qui le sait! et on retourne à la case départ…

  10. Martin Lessard 21 décembre 2007 à 22:22 #

    Nous avons 10 commentaires, et a part leur auteur, personne ne pourra savoir qui ils sont vraiment a moins de pousser plus loin la recherche. Restons sur nos gardes dorénavent, les commentaires les plus sur seront les ANONYMUS car eux au moins on sait qu’ils ne sont pas quelqu’un d’autre.

    J’ai usurpé l’identité de Martin sur son propre site mais aller voir ici, ce qui se passera quand l’on ne blague plus avec l’identité.

    gogoolez ce mot: ‘Êtes-vous maître de votre identité sur le Net’
    et lisez l’article du LATRIBUNE.FR

    Je me suis bien marré de decouvrir cette option, de rire un peu et de voir la gueule de Martin se faire narguer sur son site. Salut la compagnie

  11. Martin Lessard 22 décembre 2007 à 03:38 #

    Bon, on ne sait plus trop qui parle.

    Mais pour poursuivre dans la veine du précédent commentaire, et après avoir lu l’article du la tribune.fr, il y a un truc qu’il faut distinguer: l’usurpation sur les commentaires est une chose (on vient d’en faire la preuve) mais mon blogue reste actuellement mon identité.

    Je m’explique : il y a un endroit où c’est moi qui m’exprime et c’est sur mon blogue car il faut un mot de passe (évidemment si je ne me suis pas fait hacker).

    Mais sur mon blogue je peux publier un billet où je reprends que les commentaires que j’ai réellement écrit et indiquer lesquels ont été forgés.

    Mais ça ne voudra seulement dire (et excluons le cas d’un hack) que c’est ce que que je veux bien déclarer — ou plutôt que c’est ma déclaration « officielle.

    J’aurais pu aussi bien avoir écrit tous les commentaires portant mon nom et faire accroire que je me suis fait usurper mon identité dans les commentaires.

    Mais dans tous les cas, celui qui s’exprime sur le blog est bien celui qui dit qu’il est (excluons toujours un hack) et cela ne veut en aucun cas dire qu’il dit la vérité. Vous voyez la nuance?

    Je commence à avoir mal à la tête 😉

  12. simonbedard.com 28 janvier 2008 à 20:59 #

    Oui, oui! C’est bien moi! 😉

    Après réflexion et essais, ne peut-on pas dire que le propre de l’OpenID est, justement, d’assurer l’identité car on la confirme par un mot de passe?

    Le problème est donc de prouver que l’URL en question est bien une OpenID.

    Dans mon cas, l’URL de mon blogue est mon OpenID, alors…

    En passant, merci à la personne qui s’est fait passer pour Martin (car ce n’est pas moi) pour le lien et le commentaire!

    😉

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]