En route vers l’imprimerie

V oici des nouvelles du livre « Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires« , un collectif dans lequel j’ai écrit le chapitre « Bloguer pour influencer ». La mise en page est terminée. Je viens de voir à l’écran ce à quoi ça ressemblera! (Voici une image de la p.17). La prochaine étape, c’est la planche à imprimer! Je vous en donne un petit extrait plus bas.

La sortie sur les étagères est prévue pour la mi- ou fin-novembre 2007 au Québec et en février 2008 pour la France.

On ne sera pas au salon du livre de Montréal, finalement, ah! conflit entre le distributeur et les administrateurs du salon — Il y a tellement de gens impliqués dans la chaîne, si vous saviez! Ça me donne une tout autre perspective à l’acte « d’autopublier  » qu’est celui de bloguer.

Mais avant la sortie publique, les premières copies sorties des presses, disponibles au début du mois de novembre, seront réservées et expédiées tout de suite à ceux et celles qui ont commandé leur livre en prévente. Question de leur donner la primeur 😉 On se prévoit une séance de dédicace en groupe pour ces privilégiés et les livres seront envoyés par la poste.

Extrait
Je crois que c’est « l’influence » qui donne l’aplomb à toutes les raisons de bloguer discutées dans le livre (bloguer pour vendre, informer, apprendre, se définir, se « réseauter », faire de la vidéo, communiquer, provoquer, se souvenir).

Bloguer pour influencer (extrait de mon chapitre)

Pourquoi Bloguer dans un contexte d'affairesVeut-on vraiment bloguer pour influencer? Rares sont les cas de figure où quelqu’un commence à bloguer avec cette idée à l’esprit. Tous remarquent que l’influence apparaît comme un effet secondaire. L’influence, à ne pas mélanger avec la manipulation, est un art qui se cultive et un pouvoir qui se mérite. C’est la base pour accomplir toutes les autres raisons de bloguer discutées dans ce livre.

Influencer, c’est le rayonnement moral et intellectuel, c’est l’autorité en tant que pouvoir social, un pouvoir d’exercer un effet sur l’opinion publique. Vouloir influencer, c’est la conséquence logique du leadership. Les blogueurs, qu’ils le veuillent ou non, dans leur sphère respective, sont des influenceurs. Les meilleurs le comprennent très vite et se positionnent rapidement dans leur créneau.

Je vous invite dans ce chapitre à comprendre les sources de l’influence des blogueurs. Nous verrons comment ce pouvoir émerge de la blogosphère et pourquoi cette dernière a acquis une légitimité aux yeux de son public. Vous serez vous-même en mesure de saisir les mécanismes pour devenir un influenceur dans votre domaine.

Nous allons ainsi remonter au début du processus, retrouver le véritable moment où tout bascule entre une simple page Web et un site visité par des milliers de personnes. Nous devons d’abord comprendre le fondement de la crédibilité et ensuite remonter le cours des choses jusqu’à la confirmation de l’autorité du blogueur dans la sphère publique.

(…)

Ceux qui me lisent voient déjà que je touche un des thèmes que j’aime aborder dans mon blogue. Pour comprendre la notion d’influence, dans mon livre, j’ai essayé d’aborder la notion de crédibilité comme une perception et qui se traduit communément par « confiance ».

Dans nos sociétés hypermédiatisées, nous avons bâti des institutions de la crédibilite (les médias, des corporations,etc.). Sauf que voyons maintenant poindre une « perte de confiance » dans ces institutions. L’émergence de l’autopublication accessible à tous, qui dépeint le « monde tel qu’il est », ce monde vu par ceux qui y vivent (et non pas seulement qui le rapportent), n’y est pas étrangère.

On appelle ces gens qui autopublient les nouveaux intermédiaires et j’explique qu’il s’opère un transfert de légitimite quand ils pointent vers des ressources des institutions. L’abondance de l’information donne du pourvoir, non plus à ceux qui génèrent de l’information, mais à ceux qui la sélectionnent et la filtre pour nous.

Leur passage dans la sphère publique s’explique par un arrimage dans l’écologie de l’information où les médias ont besoin de sonder les interrogations ou les intérêts du peuple pour leur donner ce qui l’intéressent. L’autorité d’influencer l’opinion publique vient d’être donnée.

Technoratitechnorati tags:

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]