La fonction du discours de la terreur

Le « terrorisme planétaire » est un faux concept. La fonction du discours de la terreur est de servir de prétexte pour la métamorphose du capitalisme libéral en capitalisme autoritaire.
Peter Sloterdijk

Un soir on tombe sur ces phrases.

Et le lendemain on lit: Khalid Cheikh Mohammed est passé aux aveux au camp de détention de Guantanamo.

Selon la transcription rendue publique par l’armée américaine voici ce qu’il aurait dit:

« J’ai été responsable de l’opération du 11 septembre de A à Z » et des dizaines de complots terroristes avortés ou réussis:
-attentat à la voiture piégée au World Trade Center en 1993.

-attaque d’une station balnéaire fréquentée par des Israéliens au Kenya en 2002,

-attaque au missile ratée d’un avion de ligne israélien après le décollage de Mombasa au Kenya.

-explosion d’une boîte de nuit à Bali, en Indonésie en 2002.
-tentative d’assassinat contre l’ancien président américain Jimmy Carter.

-tentative d’assassinat contre l’ancien président américain Bill Clinton.

-tentatives d’attaques contre des centrales nucléaires américaines

-tentatives d’attaques contre des ponts suspendus à New York
-destruction d’ambassades américaines et israéliennes en Asie et en Australie.
-des attaques contre des navires de l’armée américaine et des pétroliers à travers le monde,
-tentative de destruction d’une compagnie pétrolière à Sumatra, en Indonésie.

Et je crois aussi le canal de Panama et abattre un second avion transatlantique lors de l’opération de Richard Reid.
Le monde n’est vraiment pas sûr. N’oubliez pas de voter bientôt pour votre candidat ou votre président qui saura protéger votre confort. You smell that? Do you smell that? Terror, son. Nothing else in the world smells like that. I love the smell of terror in the election.

« Ce tournant post-démocratique reliant Washington à Pékin sera le grand sujet du demi-siècle que nous avons devant nous » (Peter Sloterdijk Philosophie Magazine #6 page 57)

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

3 réponses à “La fonction du discours de la terreur” Subscribe

  1. florence Meichel 17 mars 2007 à 10:23 #

    Bonjour,

    Nous sommes sur la même longueur d’ondes ! Merci à vous pour ce billet !

  2. Anonymous 22 novembre 2007 à 22:46 #

    A quand un statut universel de Jérusalem

    Parlement mondial de toutes les religions et

    sièges de l’ONU halte à la rabbinocratie laïcarde, sioniste!

    Colère et temps de P Sloterdijck vient de comprendre que la terreur de la vengeance vient de loin…

    JL

  3. Martin Lessard 22 novembre 2007 à 23:12 #

    Anonyme JL, que me vaut ces mots sur mon billet? Qui attaquez-vous, au fond, à coup de points d’exclamation? La proie, l’ombre? Je crois que votre pensée pourrait être développée, pour dissiper tout malentendu.

    Je serais heureux de lire votre point de vue sur votre propre blog. Je ne suis pas sûr je sois le meilleur endroit pour développer votre pensée. La liberté de presse est pour tout le monde: à chacun d’assumer ses dires.

    À bon entendeur

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]