Les URL ne sont pas des codes DEWEY

J e pense souvent que le RSS est un changement de paradigme pour l’internet. Je devrais plutôt dire que Internet a trouvé son paradigme.

Celui qui était en place n’était pas le bon, car il était emprunté à d’autre sphères. Le paradigme de faire de l’internet un média, un lieu du spectacle permanent a vécu. Avec l’éclatement de la bulle de la spéculation techno les requins de la finances ont été éjectés par les anti-corps du système. Il est maintenant temps de voir ce qui s’en vient de vraiment nouveau.

Les fils web

  • le RSS est la technologie, la plus simple qui soit et comme le HTML et il modifiera tout sur son passage : les pratiques, la diffusions, la consommation, etc. L’information, la portion nucléaire de l’information, s’est libéré de son support physique.
  • Les médias traditionnels de masse ont développé une clientèle en manque de scoop : le RSS, les blogs, les wikis ont déjà créé le média aux milliards de canaux spécialisés. Le monopole de l’information ne leur appartient plus.
  • Si les rédactions des quotidiens ne se débarassent pas de certains vieux mangeurs de beignes qui leur servent de journaliste pour engager des jeunes qui croient encore en ce qu’ils font, le web deviendra la principale source d’information.

Au début de cette année Robin Good a démarré un excellent sujet, le Newsmastering, où la recherche sur le web cessait d’être isolé (« a one-time shot ») pour enfin venir renourrir le web : le « newsmaster » filtrait/mixait les fils pour isoler/peaufiner une recherche sur le web en temps réel et la faire partager à tous. Cette note fera date.

« Imagine having the power to select, aggregate, filter content while creating a new RSS feed that is as unique as the person who has built it.

And this set of “magic search formulas” that anyone can now build is not a one-time shot anymore.

This is a “hose” from which useful information around a tightly defined topic can be extracted every day or as soon as there is something of value out there.

It is a hose from which other people can quench their knowledge thirst.

My unique personal filtering effort becomes useful for everyone.

I have a new profession for information seekers, digital librarians, and knowledge management evangelists: the NewsMaster.

Vendredi, il a continué de préciser sa pensée en précisant quels étaient les principaux bénéfices pour une organisation d’avoir un newsMaster:

a. the ability to create specialized news channels specifically targeted at topics and issues the organization is interested in

b. the ability to let other knowledge workers in the organization syndicate, edit, filter, and reuse such news channels to create further and more refined content and information sources for their departments

c. the flexibility to add and extend the number of selected news sources to any content-generating information source online or offline through RSS output conversion

d. the potential to reuse such news content in multiple formats and multiple media with ease, since RSS is based on XML, which cleanly separates content from the presentation layer, giving publishers unprecedented abilities to repurpose information in multiple ways.

Source : Robin Good

Les carnets

L’amélioration de la productivité des travailleurs de la connaissance à l’ère où l’accès à l’information n’est plus le problème numéro un. Les efforts de gestion de la connaissance se concentrent la gestion de l’information.

Cet été Martin Röll a décrit les carnets comme un outil à utiliser par les travailleurs de la connaissance et montre comment l’auto-publication permet la distribution de la connaissance en entreprise.

The analysis has shown that weblogs support a multitude of knowledge work processes: They integrate personal information management and communication, making them an alternative to using the email client as knowledge repository. With personal publishing, knowledge workers can get feedback on their work witout having to interrupt colleagues and without having to know in advance whom to ask. By making thought processes « visible » to others they encourage communication between knowledge workers and open up new possibilities of collaboration

Source : Distributed KM – Improving Knowledge Workers’ Productivity and Organisational Knowledge Sharing with Weblog-based Personal Publishing

Le web quitte un monde ponctuel, fait de page web pour se diriger vers un monde de flux, en mouvement, fluide, en dimension. La métaphore de la bibliothèque avec ses livres figés ne tient plus. Les URL ne sont pas des codes DEWEY. L’engin de recherche est le web, le web est l’engin de recherche.

Billet original sur http://zeroseconde.com

ZEROSECONDE.COM (cc) 2004-2012 Martin Lessard

Contenu protégé selon la licence Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Partage des conditions initiales à l’identique 2.0 de Creative Commons

Conférencier, consultant en stratégie web et réseaux sociaux, chargé de cours. Nommé un des 8 incontournables du Montréal 2.0 (La Presse, 2010). Je tiens ce carnet depuis 2004.

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

5 points pour bien bâtir votre auditoire

À la question «Quels sont les éléments les plus importants pour bâtir son audience» posée par Olivier Lambert, j’avais répondu […]

Changement de cycle [4] / Internet est mort, vive les internets

Toute transition laisse apparaître par décantation les éléments moteurs qui alimenteront le cycle suivant. Ce billet clôt une série de quatre sur le changement de […]

Zéro Seconde a 10 ans!

En février 2014, mon blogue a soufflé ses 10 bougies. C’est une décennie complète à observer les impacts du numérique sur […]

Changement de cycle [3] / Deep Learning, robots et AI: à qui appartiendra l’économie de demain?

Changement de cycle [1]: Élites hors circuit numérique Changement de cycle [2] / Élites? Quelles élites? Changement de cycle [3] […]

Les médias sociaux en entreprise

Je vous invite au lancement de mon livre “Les médias sociaux en entreprise” que j’ai co-écrit avec Marie-Claude Ducas et Guillaume Brunet. Dépêchez-vous de […]

Pourquoi bloguer (dans un contexte d’affaires)

Voilà la couverture du livre dans lequel j’ai écrit le premier chapitre « Bloguer pour influencer ». Il est maintenant en pré-vente […]